Perfect beauty

Injections nouvelle génération avec Scientech

ENCADRE

Biographie

Le Dr Carmelo Protopapa, chirurgien plasticien, diplômé de l’université de Modène, en Italie, est aujourd’hui directeur de recherche chez Scientech Corporation. Il est l’auteur de brevets sur les polymères à usage médical. Il est l’inventeur du Remake, un implant longue durée 100% résorbable composé à 96% d’eau et 4% de polyéthylène glycol.

Je ne sais s’il faut reparler du Remake (je soumets à Jean-Luc)

Depuis 2011, l’équipe de recherche de Eu Matérials biotechnology, filiale de Scientech Corporation, société située en Italie, à Brindisi, a crée une nouvelle génération de fillers dont la base est la l’acide hyaluronique mais dont la spécificité est de ne contenir ni BDDE ni solvant. Trois produits pour répondre aux trois principales problématiques des patients :

1 produit de mésothérapie : Subtiliss Subtil

1 produit de comblement : Essenthyal EssentHyal

1 produit volumateur ou correcteur : Hyaline

Les principes actifs

L’acide hyaluronique est aujourd’hui le produit star des injections, que ce soit en mésothérapie, en comblement ou en tant que volumateur. Il est bien souvent associé à d’autres composants pour optimiser son efficacité. Aujourd’hui Subtiliss et Hyaline possèdent 2 composants actifs : l’acide hyaluronique et l’hydroxyapatite de calcium, mais en très faible quantité. Ainsi Subtil est dosé à 0,1% d’hydroxylapatite de calcium et Hyaline a 1%.

Les sphères d’hydroxyapatite de calcium purifiées ont des diamètres de 8 à 12 microns afin d’optimiser le résultat escompté. Ces minuscules sphères contenues dans l’acide hyaluronique permet une biostimulation raisonnable mais efficace et probante.

Un acide hyaluronique novateur

Alors que l’ensemble des acide hyaluronique aujourd’hui utilisés par les laboratoires est un streptoque, les produits de la gamme Eu Materials est un dérivé du bacillus subtilis, un micro-organisme humain non pathogène, qui permet une production d'acide hyaluronique sans BDDE ni solvant. Le résultat est un produit pure exempt d’ADN contaminant avec une diminution des effets indésirables prévisibles.

La réticulation en question

La réticulation, nécessaire au maintien du produit dans les tissus, ne fait pas appel à la BDDE mais au PEG, jugé moins risqué et plus sûr par Eu Materials. Le PEG du polyéthylène glycol regroupe des polymères polyéthers linéaires de faible masse moléculaire fabriqués à partir de monomères et d’éthylène glycol. Dans le domaine médical et pharmaceutique, on les appelle macrogel et sont utilisés dans un très grand nombre de domaine de l’industrie médical mais aussi cosmétique et alimentaire.

Aujourd’hui, beaucoup de domaines restent encore à explorer concernant le PEG et ce qu’on a pu mettre en évidence chez l’animal doit maintenant être validé chez l’homme par des tests cliniques, mais toujours est-il qu’il semblerait être l’un des produit les plus puissant dans la prévention du cancer ou dans la réparation des membranes nerveuses de la moelle épinière.

3 produits innovants en 3 points :

Comblement par l’hydrogel de HA 3D

Biostimulation par les microsphères de CaHA avant biodégradation

Réticulation avouée

Perfect beauty